Prévu pour décembre 2017, la 4e édition du programme « Une montre pour tous », faute d’un calendrier surchargé au CNO-Togo, s’est finalement tenue du 10 au 12 janvier dernier avec tous ses promesses à la clé. Un millier d’élèves du secondaire (première, terminale) de treize lycées de Kloto et d’Agou ont bénéficié de cette initiative pour leur bonne note mais aussi pour les aider à garder le cap de l’excellence. Ce programme mis en œuvre depuis 2014 par le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) en collaboration avec le Comité International Olympique (CIO) et la Solidarité Olympique, récompense les meilleurs élèves en leur offrant des montres afin qu’ils puissent s’approprier la notion d’heure. Faisant d’une pierre deux coups, le CNO Togo passe également par ce même canal pour entretenir les jeunes sur les valeurs défendues par le mouvement olympique. 

 

 

La notion de l’heure et son respect sont une nécessité pour tendre vers l’excellence et un développement harmonieux. Au vue de l’importance du sujet surtout pour la jeunesse africaine et plus particulièrement togolaise, c’est presque tout le bureau du CNO-Togo avec à sa tête son président, M. Kelani Bayor qui a effectué le déplacement dans les deux préfectures ; Kloto et Agou. Avec fini les excuses en cas de retard au cours, fini l’adage selon laquelle «c’est l’heure africaine», car il n’existe qu’une seule et vraie heure celle indiquée par la montre. Le Comité National Olympique du Togo (CNO Togo) à travers le programme «Une montre pour tous» vient sensibiliser les élèves sur la notion et le respect de l’heure. Il marque aussi la contribution de l’institution à la noble œuvre de la formation des futurs cadres du Togo.                      

 

Les activités de la 4e édition du programme ont démarré jeudi dernier, par le Lycée de Kpodzi où se sont retrouvés les meilleurs élèves de 8 établissements de la préfecture de Kloto. Elle a été marquée par la présence du préfet de la localité, Assan Koku Bertin qui a saisi cette opportunité pour prodiguer des conseils utiles aux jeunes de sa préfecture. Lors de ce premier passage, plus de 300 portables montres ont été distribués.  Ces portables, les élèves n’en feront pas usage à l’école mais ils s’en survireront pour lire l’heure et programmer leur réveil pour éviter les retards au cours. La même opération a été répétée le lendemain cette fois ci au Lycée d’Agou où plus de deux cents meilleurs élèves de cinq lycées ont également reçu leur kit. Mais avant de mettre le cap sur le lycée d’Agou, la délégation du CNO-Togo, a rendu une visite de courtoisie au préfet de la localité, Mme Blewussi Ablavi Amouzou. Comme tous les acteurs, elle a salué cette initiative du CNO-Togo et espéré qu’elle permettra de faire un trait sur le retard.

 

                                                                                                               

Selon M. Kelani Bayor, président du CNO-Togo, le retard fait perdre des opportunités d’affaires. C’est dans ce cadre qu’il a invité les jeunes à respecter leurs programmes et à ne pas reporter leurs activités. Pour le président du CNO Togo, M. Kelani Azaad Bayor qui, au vu l’importance du sujet a fait personnellement le déplacement, l’Afrique ne dispose pas d’heure particulière, et il est primordial pour toute personne désireuse d’aller vers l’excellence, de commencer par respecter des programmes préétablis.                                                                                                                                      

L’autre volet de ce programme concerne la sensibilisation sur les valeurs de l’olympisme. Une sensibilisation laissée au bon soin du directeur des programmes au CNO-Togo, M. Koffi Améganvi. Depuis son lancement en 2014, plus de 3500 jeunes ont bénéficié du programme une montre pour tous et selon le directeur de programme, d’énorme progrès ont été effectués dans le respect des programmes.                                    

 

Les bénéficiaires ont remercié le CNO-Togo pour avoir pensé à eux. Ils ont promis faire un bon usage du kit qui leur a été offert afin d’honorer leur engagement vis-à-vis des donateurs mais aussi de poursuivre leur marche vers l’excellence.